24.09.2020 au 25.09.2020

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier

theatre musical
de Stig Dagerman
conception et interprétation Simon Delétang
Partager sur Facebook

création musicale et interprétation Fergessen (Michaëla Chariau et David Mignonneau)

Un oratorio eletro-rock qui réunit sur scène un comédien et deux musiciens.

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier est un texte aussi dense que bref, un cri d’alarme d’un homme pris dans les angoisses de la vie. Cette œuvre poignante est comme une évidence, une catharsis intime, riche de pensées et de réflexions qui, en cette période, nous offre force et espoir. Un spectacle qui tente de répondre à la question suivante : comment rester soi-même quelles que soient les contraintes que l’on nous impose et comment trouver un chemin pour avancer dans cette vie ?

"Pendant cette période étrange, angoissante et hors du temps que nous venons de traverser j’ai repensé à la notion de consolation. Comment nous consoler de tout cela ? De toute cette activité artistique empêchée ? De la perte d’êtres chers ? De l’attente interminable d’un retour à la vie ?
J’ai tout de suite imaginé inventer quelque chose à partir du texte de Stig Dagerman que j’ai lu il y a plus de vingt ans. Un texte très court, définitif, d’une beauté philosophique sidérante : un hymne à la vie et à la liberté.
J’ai rencontré Michaëla Chariau  et David Mignonneau du groupe Fergessen en arrivant dans les Vosges il y a quatre ans dans une émission de télé locale et leur univers m’a tout de suite touché, leur douce mélancolie teintée de rock, de voix sublimes s’unissant à la perfection et leur capacité à proposer des univers très différents aux rythmes électro-rock.
Je leur ai donc proposé de créer cette forme avec moi afin que leur musique apporte la lumière et la vie à ce texte. Une ode à la liberté, au libre arbitre, à la prise de conscience qu’être soi peut être déjà une force considérable. » Simon Delétang

LA PRESSE EN PARLE

« On l’entend avec une force nouvelle, ce texte culte, dans l’harmonie avec la musique à la profondeur mélancolique de Fergessen, dans ce qu’il a à nous dire pour notre aujourd’hui. » Le Monde

« C’est noir, percutant, violent, émouvant… Tout autant que lumineux et plein d’espoir, nous laissant plein de frissons « comme devant la beauté ». » Vosges Matin

Durée du spectacle

40 MIN

Dates et horaires

Petite salle

JE 24.09.20 à 19h00

VE 25.09.20 à 19h00

production

Théâtre du Peuple - Maurice Pottecher