wand of course to give some color to the steel case. The case back is bare steel and engraved with a steam train moving at speed. The crown is also non coated steel which is rather unexpected. It features a stepped bezel and the contonour of the thin elongated lugsis discreetly outlined on the case-band. replica watches for sale Although it is 45mm in diameter, customer service. Cheap Replica Watches Sale Online UK Cheap, with the special movements, without the outsize date (which is reserved for the Saxonia collection).

Jeune troupe 2 - Comédie de Colmar

la jeune troupe de Reims à Colmar #2

L’une des missions des Centres dramatiques nationaux est de développer sur leur territoire l’emploi artistique et de permettre l’insertion de jeunes artistes dans le réseau national professionnel de création et de diffusion.
Sous une forme inédite, les CDN de Reims et de Colmar s’associent pour porter ensemble une troupe régionale qui circule entre les deux villes avec pour missions principales la création et la rencontre avec les
publics. Composée de six interprètes, la jeune troupe s’adresse à des artistes issus, depuis moins de sept ans, d’écoles supérieures (art dramatique, cirque, marionnette, etc.), et a vocation à accompagner leur implantation en Région Grand Est durant un temps long. Rencontres artistiques avec plusieurs metteurs en scène et participation à l’ensemble des activités des deux théâtres : créations, tournées, projets à destination des publics, transmission, itinérance… c’est un programme riche et complet qui est proposé à ces jeunes artistes !
Pour nos maisons, leur présence est une véritable force, nous permettant d’irriguer mieux encore le territoire, d’inventer de nouvelles actions et de tisser des liens particuliers avec les publics, de remplir doublement nos missions d’accompagnement des artistes et de démocratisation culturelle.
Après une préfiguration de troupe, de septembre 2021 à février 2022, la nouvelle équipe est engagée de mars 2022 à juin 2023. Elle est composée de Coline Barthélémy, Sarah Calcine, Julien Lewkowicz, Gaspard Raymond, Léa Schweitzer et Léa Sery.

Coline Barthélémy

Comédien

Elle intègre en 2016 le Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg et se forme en parallèle à différentes approches, comme le théâtre physique. Elle obtient son Diplôme d’Études Théâtrale en 2018. La même année, elle est admise à l’ESAD où elle décroche le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédienne.
Elle a travaillé notamment avec Thierry Jolivet, le Birgit ensemble, Thierry Tian Yang Laurent Sauvage, Koffi Kwahule, Denis Dercourt, Olivier Chapelet, Olivier Achard...
Avec la jeune troupe de Colmar à Reims, elle jouera dans Le Firmament, sous la direction de Chloé Dabert.

Sarah Calcine

Comédienne

Elle se forme au Conservatoire de Montpellier, en Argentine (Odin Teatret, Timbre Quatro) et en mise en scène à la Manufacture de Lausanne. Elle joue au cinéma pour Charlotte Le Bon (Talent Cannes Adami 2018), Léa Fazer, Zoel Aeschbacher, et au théâtre pour Chloé Dabert, Nina Negri, collectif Colette et l’Éventuel Hérisson Bleu.
Proche du festival in situ de Villeréal, elle a été lauréate de la bourse FORTE Île-de-France pour sa mise en scène hors-les-murs de la série Innocence d’après Dea Loher (Mains d’OEuvres 2018). Passionnée par la recherche en art, elle était invitée à l’INAE en Uruguay pour un laboratoire avec Sergio Blanco sur l’autofiction, en 2014.
Depuis 2019, elle mène des enquêtes urbaines mêlant théâtre et géographie, aux côtés de Florian Opillard et Claire de Ribaupierre.
En 2022, elle mettra en scène Privés de feuilles, les arbres ne bruissent pas, de Magne Van den Berg, au Poche Genève.
Directrice artistique de la compagnie suisse Boule à facettes, elle joue notamment en 2021 dans On achève bien les oiseaux, conçu avec Pauline Castelli, présenté au festival C’est Déjà demain (Théâtre Saint-Gervais) et repris à Vidy-Lausanne dans le cadre des Newcomeuses.
En 2022, elle jouera dans Le Firmament, de Chloé Dabert.

Julien Lewkowicz

Comédien

Après une formation en classe préparatoire littéraire puis à Sciences Po Lille, il suit l’enseignement professionnel de Delphine Eliet à l’École du Jeu à Paris et de Stéphanie Farison au Conservatoire du Ve arrondissement de Paris avant d’intégrer la 10e promotion de l’École du TNB de 2018 à 2021, sous la direction d’Arthur Nauzyciel et de Laurent Poitrenaux.
Au fil de son parcours, il travaille des écritures classiques et contemporaines avec des artistes comme Guillaume Vincent, Julie Duclos, Éric Vigner, Gilles Blanchard, Valérie Mréjen, Marie-Sophie Ferdane, Yves-Noël Genod ou Steven Cohen. Il pratique l’art du mouvement avec Damien Jalet, Stéfany Ganachaud et Phia Ménard, et l’imitation vocale avec Emmanuelle Lafon et Gisèle Vienne. Il s’essaie aussi à l’écriture et à la mise en scène et crée une forme courte adaptée de Les Années d’Annie Ernaux dans le cadre du festival Les Jardins d’Hiver aux Champs Libres à Rennes. En 2020, il joue dans Opérette, de Witold Gombrowicz, avec la compagnie Catalyse dirigée par Madeleine Louarn et Jean-François Auguste. En 2021, il joue dans Dreamers, écrit et dirigé par Pascal Rambert, et dans Mes Parents, de Mohamed El Khatib.
En octobre 2022, il jouera dans la création itinérante Par les villages de la Comédie de Colmar. En janvier 2023, il sera l’assistant d’Émilie Capliez sur la mise en scène de Des femmes qui nagent.

Gaspard Raymond

Comédien

En 2015, après une année à la faculté d’histoire d’Angers, il intègre le Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. En 2017, il poursuit sa formation à l’ERACM (École Régionale d’Acteurs de Cannes Marseille) dans l’ensemble 27, où il joue dans Alger / Cannes de François Cervantes, 14 de Gérard Watkins et Hamlet à l’impératif, mis en scène par Olivier Py au Festival d’Avignon 2021.
En 2020, il co-fonde la Compagnie l’Engrenage, basée à Marseille, avec des camarades de promotion. Ensemble ils mettent en scène leur premier spectacle, Life on Mars, puis une web-série dérivée, ARIANE. En 2022, ils créeront leur deuxième spectacle, N°258 : Georges. En octobre 2022, il jouera dans la création itinérante Par les villages de la Comédie de Colmar.

Léa Schweitzer

Comédienne

Elle se forme à l’École du Jeu dirigé par Delphine Elliet, puis intègre en 2015 l’École du TNB dirigée par Éric Lacascade. Elle y travaille notamment sous la direction de Dieudonné Niangouna, Les Chiens de Navarre, Bruno Meyssat, Maya Bösch ou Arthur Nauzyciel. En 2018, elle entre à l’Académie de la Comédie Française, où elle joue dans les mises en scène de Denis Podalydès, Éric Ruf, Julie Deliquet, Ivo Van Hove, Isabelle Nanty. La même année, elle met en scène son premier spectacle en adaptant Les
Contemplations de Victor Hugo, au théâtre des Déchargeurs.
Elle fait partie d’un label musical queer et féministe rennais Black Lilith Records et collabore avec un rappeur parisien. Elle travaille également à l’écriture de son premier roman, tout en répondant à la commande d’écriture de l’auteur Roland Fichet à l’occasion de la Bibliothèque des Futurs.
Au cinéma, elle tourne dans un court-métrage d’Andréa Lejault produit par la FEMIS.
En 2022, elle jouera dans Le Firmament, de Chloé Dabert.

Léa Sery

Comédienne

Elle intègre le Conservatoire de Nantes en 2015, où elle se forme aux côtés d’Émilie Beauvais. En 2017, elle entre à l’École du Théâtre National de Strasbourg (Groupe 45). Elle y travaille entre autres avec Valérie Dréville, Julien Gosselin, Stanislas Nordey, Laurent Poitrenaux, Loïc Touzé.
En 2020, elle participe au Dekalog, d’après les récits de Krzysztof Kieślowski et Krzysztof Piesiewicz, adapté et mis en scène par Julien Gosselin.
En 2021, elle joue dans Lecture américaine, écrit et mis en scène par Daphné Biiga-Nwanak et Baudouin Woehl au Théâtre de la Cité Internationale à Paris. La même année, elle interprète un solo : Romance, de Catherine Benhamou, mis en scène par Mathilde Waeber, dans le cadre d’une tournée de théâtre en appartement avec la Comédie de Colmar. Déjà membre de la jeune troupe en préfiguration, elle interprète également les Conseils Arlequin, mis en scène par Sylvain Creuzevault sur les territoires de Colmar et Reims. En 2022, elle joue dans Après Jean-Luc Godard - Je me laisse envahir par le Vietnam, écrit et mis en scène par Eddy d’Aranjo au Théâtre National de Strasbourg.
En octobre 2022, elle jouera dans la création itinérante Par les villages de la Comédie de Colmar, et en janvier 2023, dans la création Des Femmes qui nagent, de Pauline Peyrade, mise en scène par Émilie Capliez.