Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu

Phèdre

de Jean Racine
mise en scène Matthieu Cruciani

théâtre

durée 2H

répétition ouverte au public JE 11.01 à 19H

Phèdre

Représentations

  • je 25.01.
    19h
  • ve 26.01.
    20h
  • sa 27.01.
    18h
  • ma 30.01.
    19h
  • me 31.01.
    20h
  • je 01.02.
    19h
  • ve 02.02.
    20h
représentation du 31.01 en audiodescription
Phèdre

Résumé

Désir mortel

Dévorée de passion pour Hippolyte, le fils de son époux Thésée, Phèdre ne peut rien contre la fatalité. Sondant l’inconscient de la plus profonde des œuvres de Racine, Matthieu Cruciani en explore les arcanes et les ombres, pour révéler une héroïne pleinement humaine et charnelle, ravagée par les contradictions du désir.

Dans un palais noyé de soleil, ouvert sur la mer, Phèdre est enfermée. Un lieu somptueux et en péril, hanté par le passé et les trophées de Thésée. Un lieu d’errance et d’insomnie, en pleine décadence. C’est le décor que Matthieu Cruciani et le scénographe Nicolas Marie ont rêvé pour cette rencontre avec l’une des figures les plus troublantes du théâtre classique. Phèdre, emportée par sa passion, écrasée de culpabilité, fait tournoyer autour d’elle la complexité des émotions et leurs paradoxes : se taire pour rester libre, condamner en souhaitant venir en aide, éprouver son impuissance, désirer malgré soi. Mettre en scène Phèdre aujourd’hui, c’est aussi parler des femmes, nombreuses autour de l’héroïne à entrer en résistance et cherchant toutes une place dans un monde d’hommes. Pour incarner cette galerie d’êtres extrêmes, prêts à en découdre avec leur destin, une troupe pleine d’insolence et de jeunesse embrasse à pleine bouche les alexandrins raciniens, portés par la musique baroque et sensible de Carla Pallone.

Dans la presse

Un spectacle tendu de vivacité, attisé encore par la diction admirable des fameux alexandrins raciniens.

Véronique Hotte / WebThéâtre

Hélène Viviès dessine la vie et la mort d'une Phèdre impérieuse. Elle a la prestance et l'exigence d'une grande tragédienne.

Manuel Piolat Soleymat / La Terrasse

Avec Hélène Viviès, Matthieu Cruciani a fait le choix de l’incandescence, de l’ivresse. Elle est Phèdre jusqu’au bout des ongles. Fragile, exaltée, enragée, elle brûle les planches et donne à son personnage une humanité fiévreuse bouleversante. 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore / L'Œil d'Olivier

générique

avec
Lina Alsayed, Jade Emmanuel*, Ambre Febvre, Thomas Gonzalez, Maurin Ollès, Philippe Smith, Hélène Viviès

scénographie
Nicolas Marie

création musicale
Carla Pallone

costumes
Pauline Kieffer

création lumière
Kelig Le Bars

assistanat à la mise en scène
Jules Cibrario*

construction décor
Eclectik Scéno
Élisa Martin et Sara Cubaynes (patines)
Atelier Devineau (toile peinte)

régie générale et plateau
Manuel Bertrand

régie lumière
Thierry Gontier

régie son
Ève-Anne Joalland en alternance avec Grégoire Harrer

*membres de la jeune troupe

production

production Comédie de Colmar – CDN Grand Est Alsace / coproduction MC2 : Maison de la Culture de Grenoble – Scène Nationale / avec la participation artistique du Jeune théâtre national / avec le soutien du Fonds d’Insertion pour jeunes comédiens·nes de l’ESAD-PSPBB / avec le soutien de L’École de la Comédie de Saint-Étienne / DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes

audiodescription avec le soutien de Inner Wheel Colmar

contact diffusion

Leonora Lotti
directrice de production et de diffusion
03 89 24 73 47
l.lotti@comedie-colmar.com

téléchargement

dossier artistique

Télécharger le fichier pdf

dossier de presse

Télécharger le fichier pdf

programme de salle

Télécharger le fichier pdf

tournée 23-24

07 - 08.02.24
Les Scènes du Jura - Scène nationale de Lons-le-Saunier (39)

13 - 16.02.24
Théâtre Olympia - CDN de Tours (37)

07 - 17.03.24
Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux (92)